Comme un ti-cul dans une bonbonnière

Je l’ai dit et je le répète, je suis compulsif. En vieillissant, j’essaie quand même de choisir l’objet de mes compulsions et de faire en sorte qu’il soit plus positif que destructeur (je crois bien que la pédale douce ne sera simplement jamais pour moi, chacun sa voie)… C’est le cas avec le tai chi, […]